Vincent Roy : «On demande sans cesse à Israël un cessez-le-feu, mais au Hamas, on ne lui demande pas de libérer les otages»

  • le mois dernier
Le mouvement des étudiants hostiles à Israël ne faiblit pas, aux États-Unis comme en Europe. Au Royaume-Uni, dans les universités de Newcastle, Manchester, Edimbourg, Oxford et Cambridge, les étudiants partagent les mêmes revendications qu’aux Etats-Unis. Le gouvernement britannique est inquiet. Richi Sunak a convoqué en fin de semaine les responsables des universités pour leur demander d’assurer la sécurité des étudiants juifs. Mais pour le journaliste Vincent Roy, «on demande sans cesse à Israël un cessez-le-feu, au Hamas, on ne lui demande pas de libérer les otages».