#MeToo : Plus de justice pour moins de rumeur

  • le mois dernier
#MeToo : elle court, elle court, la rumeur ! Une liste de 10 hommes accusés de violences sexuelles, dont la publication a été démentie, a enflammé les plateaux télé. Mais pourquoi des noms circulent-ils comme ça sur ces sujets ? Pour l'avocate Violaine de Filippis, c'est parce que la justice dysfonctionne.