Quand Fred Dewilde, rescapé du Bataclan, racontait sa détresse psychologique

  • le mois dernier
BATACLAN - Sa vie a basculé du jour au lendemain le 13 novembre 2015, alors qu’il assistait au concert des Eagles of Death Metal. Plus de huit ans après les attentats du Bataclan, des terrasses et de Saint-Denis qui ont fait 130 morts, Fred Dewilde a choisi d’en finir avec la vie. L’annonce de sa disparition a été faite par ses proches et par l’association Life for Paris, auprès de laquelle il était engagé depuis.

Dans une interview livrée au HuffPost en 2019, il racontait sa détresse psychologique après les attentats.