Home Jacking - Ecoutez Jean-Luc Reichmann qui prend la parole pour la 1ère fois sur RTL : "On a évité le pire, je dois vous avouer. Ca secoue énormément psychologiquement pour ma femme, pour les enfants, pour moi-même"
  • il y a 2 mois
Pour la première fois, depuis la tentative de home jacking dont il a été victime avec sa famille, Jean-Luc Reichmann prend la parole sur RTL : "
"On a évité le pire, je dois vous avouer. Alors ça secoue énormément psychologiquement pour ma femme, pour les enfants, pour moi-même, parce que c'est très épuisant psychologiquement. Ils sont rentrés chez nous, dans le jardin, pour nous cambrioler, comme ça se fait en ce moment. Pour un homejacking, le terme à la mode".

C'est le fils de l'animateur qui met en fuite les cambrioleurs. "Ç'a été très vite puisque ç'a échoué très rapidement. Puisque nous, on a tous les systèmes de sécurité à la maison. Et qui plus est, dans les rues de la ville, toutes les caméras étaient là".

Selon Le Parisien, plusieurs personnes avec des cagoules ont grimpé au-dessus d’une grille vers 2 h 20 du matin. Ils avaient pour objectif de forcer la fenêtre ou la porte avec un pied-de-biche. L’animateur était chez lui.

Son fils, alerté par la lumière dans la cour, les a fait fuir en criant. Les cinq malfaiteurs ont pris la fuite à bord d’une voiture, mais ont été poursuivis par la BAC. La course-poursuite s’est terminée à Épinay-sur-Seine, deux policiers ont failli être renversés.

Cinq personnes ont été placées en garde à vue. Une enquête a été ouverte par le parquet de Nanterre pour association de malfaiteurs, refus d’obtempérer et tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique.

Ces derniers mois, les home-jackings de célébrités se sont multipliés en région parisienne : Aya Nakamura, la chanteuse Vitaa, l’animateur Nikos Aliagas, des joueurs du PSG, le chef cuisinier Jean-François Piège en ont notamment été victimes.
Recommandée