TPMP : SebyDaddy sous le feu des critiques suite à ses déclarations sur le RSA !

  • il y a 8 mois
#c8 #TPMP #influenceur #invité #cyril hanouna #chroniqueur #émission

TPMP : Une émission qui fait polémique

Ce jeudi 28 septembre, l'émission Touche Pas à Mon Poste (TPMP), animée par Cyril Hanouna, a suscité une nouvelle polémique. Les chroniqueurs sont revenus sur le cas de Seby Daddy, également connu sous le nom de Sébastien Dubois, un ancien candidat de téléréalité.

Dans une interview récente, Seby Daddy a admis recevoir le RSA, une aide sociale en France, alors qu'il vit aux États-Unis. Ses déclarations ont fait réagir les chroniqueurs de TPMP et suscité de vives critiques à son encontre.

Des réactions virulentes des chroniqueurs

Lors de l'émission, Cyril Hanouna a décidé d'aborder cette affaire avec ses chroniqueurs. Ces derniers n'ont pas hésité à exprimer leur indignation. Guillaume Genton, animateur de radio, a vivement critiqué le comportement de Seby Daddy en déclarant : "C'est honteux ce qu'il fait. Où va l'argent des impôts des Français ? Une partie va à des personnes comme lui qui profitent du système."

Il a également souligné que le RSA est censé être une aide destinée aux personnes en difficulté économique, et non pour s'offrir des produits de luxe. Les propos de l'influenceur ont été rapidement contestés. En effet, la ministre Aurore Bergé a mené une enquête et a affirmé que Seby Daddy n'était pas éligible au RSA.

Des pratiques critiquées

Face à cette controverse, Géraldine Maillet, chroniqueuse de TPMP, a dénoncé les pratiques des influenceurs et anciens candidats de téléréalité. Selon elle, ils sont prêts à créer de faux buzz pour attirer l'attention. Elle déclare : "Ils sont à la fin d'un système et sont prêts à tout, y compris à salir leur image pour exister."

Valérie Benaïm a renchéri en confirmant ces propos en ajoutant que ces personnes cherchent désespérément à se faire remarquer. Cette affaire soulève de nombreuses questions sur l'utilisation de la visibilité médiatique et les limites à ne pas franchir. Une situation à surveiller de près.

Recommandée