Au Brésil, des manifestations contre une loi visant à criminaliser l'avortement en cas de viol

  • il y a 23 jours
La Chambre des députés du Brésil souhaite criminaliser l'avortement après la 22e semaine de gestation. Le texte prévoit une peine pouvant aller de six ans à vingt ans de prison. Selon le gouvernement, chaque année un million d'avortements clandestins sont pratiqués dans le pays.