Elon Musk poursuit OpenAI en justice
  • le mois dernier
Elon Musk poursuit, OpenAI en justice.
Musk a porté plainte contre les co-fondateurs d'OpenAI,
Sam Altman et Greg Brockman ainsi que contre d'autres entités ce 29 février, rapporte TechCrunch.
Musk a porté plainte contre les co-fondateurs d'OpenAI,
Sam Altman et Greg Brockman ainsi que contre d'autres entités ce 29 février, rapporte TechCrunch.
Musk a porté plainte contre les co-fondateurs d'OpenAI,
Sam Altman et Greg Brockman ainsi que contre d'autres entités ce 29 février, rapporte TechCrunch.
Musk, qui est également un des fondateurs d'OpenAI et un des premiers investisseurs à apporter son soutien à l'entreprise.
déclare qu'OpenAI aurait rompu un accord
en modifiant son objectif pour favoriser
la recherche de profit.
Musk affirme qu'il il a investi dans cette entreprise
pour développer l'Intelligence Artificielle avec la promesse
de ne pas faire de profit pour que l'application soit bénéficiaire à toute l'humanité.
Mais après son partenariat avec Microsoft et un investissement de 13 milliards de dollars, Musk témoigne
d'un changement vers un modèle à but lucratif.
En réalité, pourtant, OpenAI Inc. est devenue une source fermé et de facto un branche de la plus grande entreprise du secteur de
la tech du monde, Extrait du procès.
Avec son nouveau conseil d'administration, il ne s'agit plus seulement de développer un IA générale pour le bénéfice de l'humanité mais plutôt de maximiser
les profits pour Microsoft, Extrait du procès.
Il s'agit d'une rupture de l'accord fondateur de l'entreprise, Extrait du procès.
Musk cherche à arrêter la monétisation de certaines technologies d'OpenAI et souhaite que la cour décide de qualifier tous les systèmes utilisant l'IA d'IA générale pour prouver qu'elles dépassent les accords existants.
Musk cherche à arrêter la monétisation de certaines technologies d'OpenAI et souhaite que la cour décide de qualifier tous les systèmes utilisant l'IA d'IA générale pour prouver qu'elles dépassent les accords existants.
De plus, Musk demande une
"restitution potentielle des donations,"
d'après TechCrunch
Recommandée