Elisabeth Borne: "Rejeter ce compromis, ce serait financer nos retraites par la dette et fragiliser dangereusement notre système par répartition"

il y a 11 mois
Visée par une motion de censure, Elisabeth Borne répond aux oppositions.

Recommandée