L'OL terrasse le PSG, grosse frayeur pour Mbappé | Revue de presse

6 years ago


,
the #1 network for Dailymotioners:
Grâce à une frappe limpide en lucarne de Memphis Depay à la dernière seconde, l'OL a fait tomber un PSG (2-1) réduit à dix contre onze toute la seconde période et privé de Mbappé, sorti sur blessure. Avec ce succès, les Gones reprennent la 2e place.

C’est l’heure d’un des grands chocs du championnat de France. L’OL recevait ce soir le PSG au Groupama Stadium dans l’optique de devenir la seconde équipe cette saison à battre la formation de la capitale, mais aussi de remonter sur le podium suite aux succès de l’OM et de Monaco ce week-end. Genesio voulait surprendre au départ avec un 4-3-3 où Fekir était aligné au milieu avec Tousart et Ndombele. Devant, c’est le trio Cornet-Aouar-Mariano qui était choisi, contraignant Memphis à démarrer sur le banc. Tete aussi puisque c’est Rafael qui est titulaire. Du côté du PSG, Emery envoyait son traditionnel 4-3-3 où Verratti, Rabiot et Lo Celso dans l’entrejeu, Di Maria, Cavani et Mbappé sur le front de l’attaque. Neymar était bien entendu le grand absent de la soirée.

Tant pis, c’est la star lyonnaise qui faisait le spectacle. Moins de deux minutes de jeu et le coup-franc de Fekir de 35 mètres terminait au fond des filets grâce à un brin de génie et le positionnement d’Areola qui pose question (1-0, 2e). Voilà qui posait le décor. L’OL attaquait cette rencontre avec le couteau entre les dents. Au bout de dix minutes, le rush de Mendy mettait le feu (10e) et le ballon perdu de Dani Alves faisait parcourir sentiment de frisson dans le camp parisien (7e). Dépassé dans tous les secteurs de jeu, le PSG n’en était pas moins dangereux. Cavani tentait un incroyable lob de 40 mètres après une mauvaise sortie de Lopes (8e) avant de voir son timide coup de casque finir dans les bras du portier franco-portugais (12e).

L’OL finit par faire craquer un PSG réduit à dix

Après ce début de rencontre proche du catastrophique pour le leader de la Ligue 1, la domination changeait de camp. Les Parisiens s’offraient un temps fort en remportant e..