Nous ne sélectionnons pas nous-mêmes les vidéos qui apparaissent sur nos pages Topics, elles sont automatiquement choisies par un algorithme. Si tu penses qu'une vidéo n'appartient pas à un Topic, merci de nous la signaler.

Marine Le Pen

il y a 10 heures

SOS Racisme a organisé ce dimanche un "bal anti-raciste" devant le siège du Rassemblement National, à Paris, pour protester contre les propos de Marine Le Pen sur la participation de Aya Nakamura à l'ouverture des Jeux Olympiques

Jeanmarcmorandini.com
Jeanmarcmorandini.com
Des militants de SOS Racisme ont organisé ce dimanche un "bal anti-raciste" devant le siège du Rassemblement National, à Paris, pour protester contre les propos de Marine Le Pen sur la possible participation de la chanteuse Aya Nakamura à l'ouverture des Jeux olympiques.
«Madame Le Pen, la France n'est pas humiliée par les noirs, elle est humiliée par les racistes». Cette phrase écrite sur une pancarte brandie par des militants de SOS Racisme, a été pensée en réaction aux propos de Marine Le Pen sur Aya Nakamura. «Nous sommes venus faire un pied de nez à Marine Le Pen» avec ce «bal anti-raciste», a expliqué le président de SOS Racisme, Dominique Sopo.

«On s'apprête à accueillir l'ensemble du monde à l'occasion des JO et on a une polémique parce que notre plus grande artiste francophone, certains veulent la renvoyer symboliquement - et pas peut-être que symboliquement - à Bamako», a-t-il déploré. Des militants de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) étaient également présents «en soutien», le président de l'organisation Samuel Lejoyeux, soulignant que «l'anti-racisme, ce n'est pas à la carte».

Pour leur «flash mob», la vingtaine de militants présents ont dansé au son des tubes de la franco-malienne mais aussi de ceux d'Edith Piaf, diffusés à pleins tubes devant le siège du parti aux portes closes, a constaté une journaliste de l'AFP.

La chanteuse francophone la plus écoutée dans le monde depuis «Djadja», en 2018, est la cible de l'extrême droite et fait l'objet de nombreuses attaques racistes depuis l'annonce, fin février par l'hebdomadaire L'Express, de sa possible participation à la cérémonie d'ouverture du 26 juillet, au cours de laquelle elle pourrait interpréter des chansons d'Edith Piaf.

La présidente des députés RN Marine Le Pen avait fustigé la semaine dernière la possibilité qu'Aya Nakamura chante en ouverture des Jeux, affirmant qu'Emmanuel Macron veut «diviser» et «humilier» les Français. Elle avait invoqué «sa tenue», «sa vulgarité», ou encore le fait «qu'elle ne chante pas français».
Ajoutées

il y a 1 semaine